Cave-drone.jpg

NOTRE CAVE

HISTOIRE DE LA CAVE

1909

1980

La naissance de la cave coopérative de Seillons Source d’Argens

Le début du XXème siècle voit la création des nombreuses caves coopératives dans le Var. C’est dans ce contexte que la cave de Seillons Source d’Argens est fondée en 1909 au cœur de ce petit village de campagne situé sur une colline à 388 mètres d’altitude. Des vignerons isolés se regroupent pour forger un outil de vinification commun sous la présidence de Monsieur Lazare Reboul. Avec un total de 200 hectares, la cave coopérative produit alors 7 700 hectolitres. Elle est située en plein cœur du village car l’arrivée des raisins se faisaient principalement par tombereaux attelés. 

La cave prend le nom de Saint-André

La cave crée son premier caveau de vente au sein du village afin de vendre son vin aux consommateurs. En 1983, la cave prend le nom de Saint André, le Saint Patron du village de Seillons Source d’Argens. Elle se rallie également à l’Union de caves coopératives, Uvivar, qui deviendra par la suite Estandon Coopérative en Provence.  

Petit à petit, la cave s’agrandit. Elle construit un nouveau bâtiment pour accueillir de plus en plus de raisins.  

2021

Une cave dynamique axée sur la qualité

La cave Saint André rassemble aujourd’hui 40 coopérateurs situés sur 380 hectares répartis sur 9 communes. Chaque année, elle intensifie ses efforts sur 2 points essentiels, le vignoble et l’outil de production, dans un seul but : offrir à la clientèle des produits de qualité qui lui correspondent. Sa philosophie, son dynamisme et la qualité de ses vins attirent de nombreux viticulteurs. 

Le berceau de l’Appellation des Coteaux Varois en Provence 

Les vignerons du Centre et Haut Var font le choix de la qualité et se rassemblent pour donner naissance à l’appellation Coteaux Varois en Provence avec un cahier des charges bien précis impliquant de produire moins mais mieux. La cave Saint André avec à sa tête Guy Degioanni (Président historique), fait partie de cette nouvelle appellation et revendique ce terroir si spécifique avec un climat continental contrasté composé d’hivers rigoureux et d’étés chauds aux nuits fraîches. 

Les temps des fusions

En 1995, la cave Saint André fusionne avec la cave coopérative de Barjols et Pontévès et en 1999, avec la cave de Saint Julien le Montagnier. Puis en 2003, elle se rapproche de la cave coopérative de Fox Amphoux et Aups. Cette cohésion permet de maintenir la viticulture dans ce secteur au terroir si particulier pour la région. Si la vinification est centralisée sur la cave de Seillons, 3 magasins de vente sont maintenus pour participer à la vie économique des villages et conserver le tissu social autour de l’agriculture : Seillons Source d’Argens, Barjols et Saint Julien le Montagnier.

La rénovation de la cave 

Plus de 100 ans après sa création, la cave Saint André prend un nouvel élan. Elle fait le choix de se moderniser pour élaborer les vins rosés de Provence qui séduisent de plus en plus les consommateurs. Elle prend le train en marche et investit alors plus d’un million d’euros dans de nouveaux équipements. L’arrivée en 2015 d’Alban Lacroux, maître de chai, qui fait partie de la nouvelle génération d’œnologues, permet de conforter les choix pris par les adhérents sur la direction de la cave, en réalisant des vins élégants, fins et aromatiques. 

2010

2018

1995

2003

1993

 

LE TERROIR

 
Carte-Villes-Adhérentes-3.jpg

Un terroir frais à la source de l'Argens

La cave Saint André est située sur un vaste territoire allant du Centre Var au Verdon. Elle regroupe les communes de Seillons Source d’Argens, Barjols, Pontévès, Ollières, Fox Amphoux, Saint Julien, Aups, Esparron, Vinon sur Verdon. Bordées par l’Argens et le Verdon, elles ont en commun leur terroir d’altitude avoisinant les 350 mètres et un sol à dominante argilo-calcaire. Les hivers y sont rudes avec des températures négatives et les étés alternent entre journées chaudes et nuits fraîches. Ces caractéristiques pédoclimatiques donnent cette fraîcheur et cette typicité aux vins de la cave Saint André. 

HVE_exploitation_rose.png

Le vignoble, composé de petites parcelles entourées de haies et de bois, au cœur de deux cours d’eau, abrite une vraie biodiversité. Les coopérateurs ont compris depuis longtemps cette richesse et ont adapté leurs méthodes culturales afin de la préserver. En 2020, la certification HVE Niveau 3* vient valider cet engagement. 

*La Haute Valeur Environnementale Niveau 3 est fondée sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et de l’irrigation.

Des vignes certifiées Haute Valeur Environnementale

methodes-culturales-vigne-vin.jpg

Des méthodes de vinifications qui allient

tradition et modernité 

À la fin de l’été, la cave est en ébullition. Le calme de la nuit est troublé par le va-et-vient des tracteurs qui transportent le raisin. Eric et Alban, tels des chefs d’orchestre, dirigent la manœuvre. Un seul mot d’ordre : le respect des consignes. Cela consiste à vendanger uniquement les raisins sains et mûrs ainsi que de respecter les sélections parcellaires permettant de réaliser des profils de vins différents. Pour cela, les contrôles maturité sont de rigueur. 

 

L'ÉQUIPE

Eric-Lambert.jpg

Eric Lambert
Président de la Cave

AlbanLacroux.jpg

Alban Lacroux
Maître de Chai

Sébastien-Dugat.jpg

Sébastien Dugat
Caviste

Céline-Pascal.jpg

Céline Pascal
Responsable Administrative et Financière

Victoria.jpg

Victoria Ragusa
Assistante Secrétaire de Cave

vendeuse-saint-julien.jpg

Olivia Granier
Vendeuse à Saint-Julien le Montagnier

vendeuse-barjols.jpg

Jocelyne Vernis
Vendeuse à Barjols

Amandine.jpg

Amandine Chazottes
Vendeuse à Seillons-Source-d'Argens